Forum de discussion et d'entraide autour de l'équitation
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rose&June

Aller en bas 
AuteurMessage
Rose

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 26

MessageSujet: Rose&June   Dim 11 Oct - 21:25

      Qui suis-je ?

    Ce que vous devez savoir ? Je ne m’appelle pas Rose, bien que j’aimerais fortement puisque je trouve ce prénom charmant, mais Carole. Avec un ‘e’ à la fin, je ne supporte pas qu’on l’écrive à l’anglaise x). J’ai 17 ans, mais je préfère dire que je vais sur mes 18. Ce sera pour le 24 Mars prochain (je suis née en 1 992). Je suis originaire de l’Ouest de la France, plus précisément de La Rochelle, mais je n’y ai vécu que 1 an avant de déménager pour un gros village à quelques minutes de Bordeaux. Ce fut 10 ans de ma vie que peu à peu j’oublie. Allez savoir, la vie est-elle plus intéressante ici, à Grenoble ? Et oui, j’ai traversé toute la France pour me planter dans un petit village entre Grenoble et Chambéry. J’y vis ma vie pleinement, et pour tout vous dire : jusqu’à présent je haïssais cette région, alors que maintenant pour rien au monde je ne quitterais mes montagnes ( l ). Je suis en Terminale S et j’ai choisis la spécialisation maths. Je me débrouille, mais je n’ai pas assez de logique pour atteindre les 15 de moyenne en spé é_è. A la base, je suis surtout une littéraire, d’ailleurs mes professeurs m’ont toujours encouragé à passer en L. Ahah ! Moi en L ? Je m’y serais ennuyée… La S est un défi pour moi, et je m’y plais. Cependant, je lis aussi beaucoup à côté ; essentiellement des romans d’amour : ). En ce moment, je suis en plein dans Expiation de Ian McEwan, mais j’aime aussi énormément chaque roman de Guillaume Musso. Par ailleurs, étant donné que j’aimerais travailler autour du cerveau humain (autant l’organe que le psychiatrique), j’ai lu les Cinq leçons sur la psychanalyse de Freud. Passionnant. Peut-être connaissez-vous le film Atonement adapté du livre de Ian McEwan, avec Keira Knightley et James McAvoy ? Film… lent, mais tellement profond. Soit dit en passant, je suis fan de Keira Knightley ! Elle est belle, sensuelle, raffinée… Tout ce que j’aimerais être : P. Côté acteur, je craque pour Milo Ventimiglia x). Je ne me lasse pas de Pride & Prejudice, Dirty Dancing, Atonement, Veronica Mars, Dr House… Et concernant mes goûts musicaux, j’ai un grand penchant pour la pop rock. Fan de Peter Doherty, Renan Luce, Yodelice, Coldplay de mon cœur ♥️, Franz Ferdinand, Jamie T, Regina Spektor, The Cardigans et bien d’autres ! Voilà, je pense que vous savez ce que vous devez savoir sur la personne se cachant derrière cet écran d’ordinateur ^^. De plus, je dois m’arrêter là, les juments m’appellent !


      Chapitre 1 : A l’aube d’une nouvelle ère.




    J’ai commencé l’équitation très tôt, mais pas régulièrement. Je n’en ai plus tellement le souvenir, mais les photos le prouvent : je suis et ai toujours été passionnée par ces grandes et intimidantes bêtes ^^. Au départ, je faisais des petits stages de 3 jours pendant les vacances, des balades, sans oublier que je me débrouillais toujours pour trouver des chevaux dans les prés ! Puis c’est lorsque j’eus 9 ans que mes parents cédèrent enfin. J’ai commencé à l’UCPA de St Médard en Jalles, en Gironde. Un club hors du commun avec en son centre le château de Belfort (si je ne me trompe pas !) ; donc un cadre somptueux. Je n’y ai malheureusement monté qu’un an, étant donné que j’ai déménagé l’année suivante. Ce fut une année extraordinaire pour moi. D’après mes parents, dès lors que je commençai à monter à cheval, je fus épanouie. Et pour dire vrai : c’est le cas. Les chevaux pour moi, c’est comme une drogue. Je ne peux pas m’en passer, et ma première année de médecine va être dure. Cette année j’essaie de faire passer les cours avant les chevaux, ce qui n’est pas gagné ! Je vais voir les juments chaque soir x). Quoi qu’il en soit, après cette première année (durant laquelle j’ai passé mon poney de bronze et d’or – yep, j’ai sauté l’argent mdddr ! -) j’ai passé deux ans à l’Ecurie de l’Oiseau Bleu, un petit centre équestre qui en mon temps n’avait pas de manège et pratiquement que des petits poneys ! Très vite j’en eu marre ; il faut dire que Sebastien Richard m’aurait laissé crever ! Une fois je me fais mordre au visage (front & œil) par un cheval, Cœur de Pouce, je m’en souviendrais toujours, et une autre fois je tombe, me casse la clavicule mais môsieur me dit d’aller simplement m’asseoir et d’attendre la fin du cours ! Vous voyez le genre TT. J’ai donc eu vite fait de me tirer de là ! Maintenant, il s’est construit un club moderne à La Terrasse, très porté sur la compétition : pas mon truc. En somme, mes trois premières années furent chaotiques, mais j’en suis sortie indemne ! Quelques cicatrices, mais des bons moments : ). Je m’étais d’ailleurs fortement attachée à Burdy (Halfinger) à l’UCPA et à Mistigri (shetland blanc) à L’Oiseau Bleu. Ces deux là me manquent… : (

    Je change donc de centre équestre et me retrouve dans un petit club de Savoie. J’y passerais 5 ans, 5 merveilleuses années en compagnie de gens formidables mais hypocrites. La première fois que je la monterais, ce sera le début d’une longue et belle histoire. Moskita, cette belle jument, la ‘Grande Noire’. Trotteur mélangé à du Portugais, un mélange pétillant. Ce que je l’aimais cette jument… Je la montais chaque mercredi. Un été elle me permit de rencontrer une de mes meilleurs amies : elle était folle de Mos’ elle aussi, et je me souviens encore de nos compromis : « Tu la montes le matin, moi l’après-midi. » Et puis un jour j’apprends que cette sale garce l’achète. Une fille qui ne la méritait pas. Une fille qui ne méritait pas d’avoir son propre cheval. Toujours à se pavaner devant Manon & moi, à nous rappeler ce qui allait se passer. Une année terrible qui me coûtera d’avoir la moitié du club sur le dos. 5 ans plus tard, je m’en vais de mon plein gré, en Avril 2 009. Les concours ont commencé, des tensions se sont créées. C’est à celle qui montera le meilleur cheval et le plus souvent. C’est à celle qui sautera le plus haut ou qui fera les figures de dressage les plus difficiles. Je ne voulais que monter à cheval, me faire plaisir sans compter. Et puis, elle était morte. L’envie de monter dans ce foutu bac à sable s’était évaporée. Nous n’en parlerons plus.


      Chapitre 2 : Une rencontre, un coup de foudre.




    Imaginez-vous une gamine déprimée d’être loin de son ‘pays’ d’origine. Loin de ses copines, de sa maison, de ses souvenirs. Loin de tout ce qu’il lui tenait à cœur. Elle s’ennuie, elle haït ses parents, cet endroit. Mais elle rencontre trois juments dans un pré à quelques minutes de chez elle. 2 minutes pour tout vous dire : ). Elle cherche en elles du réconfort, une raison de ne plus souhaiter de faire marche arrière. Cette gamine, c’était moi il y a 8 ans. J’étais perdue dans ma nouvelle vie. J’avais très peu d’amies, très peu de loisirs… Je rencontrai Lexandra et ses deux filles, Urka & Belfy. Un petit trio qui pour moi était une source d’espoir. Ces trois juments m’aidèrent, rien qu’en acceptant mes câlins, à ne pas perdre la face. Chaque soir, chaque matin de vacances, j’allais leurs rendre visite. Pain, carottes, pommes… J’avais toujours une raison de descendre les voir. Lexandra était ma petite préférée, celle avec qui je pouvais passer des heures assez sur la barrière à lui faire des tresses ou la câliner. Plus d’un an passa sans que je n’ose aborder ce vieux monsieur qui était leur propriétaire. Il était souvent dans le pré, je lui disais bonjour, mais sans plus. Et un jour, alors que je venais de passer toute la journée avec une amie à m’occuper de chevaux qu’on lui avait confié, je décidai de sauter le pas. Je l’ai abordé, je lui ai proposé mon aide, il l’a volontiers acceptée. Et depuis ce jour où le courage m’était venu, je passe des semaines, des mois, des années formidables. 8 ans dîtes-vous bien. 8 ans que je les connais, que je les chouchoute, que je fais tout pour qu’elles aient une belle vie. Et elles me rendent la pareille en m’offrant des balades sympathiques, des pansages amusants et une vision amoureuse de la vie.


      Chapitre 3 : Queïsha, mon idéal.




    Nous étions en 2 008, je passais tout mon été au centre équestre. Ma monitrice me proposa de m’occuper de Queïsha, une jument de 4 ans avec du sang arabe. Il va sans dire que j’acceptai, et voilà que commençait une histoire formidable. Queïsha était incroyablement pétillante, gentille et câline. A chaque sortie au paddock elle m’en mettait plein la vue. L’épreuve du filet et de la selle fut un jeu d’enfant, le travail en longe fut autre chose. Je m’y collais, j’étais heureuse. Peu importait ce que les gens pensaient de moi et de ce petit privilège que l’on m’offrait. C’est avec mon autre moniteur que j’avançai pas à pas avec la petite Queïsha. La première fois en selle fut inoubliable. Cette sensation de ne faire qu’un avec une jument que l’on a préparé pendant des semaines à ce moment. Wahou ! J’en reste encore bouche bée. Le travail commença, plusieurs fois par semaines je la montais, et petit à petit nous atteignîmes un bon niveau. Je la montais seule ou en cours. Elle sautait plus d’un mètre en liberté et avec mon moniteur. Elle avait du potentiel. Et sans que je ne sache pourquoi, plus personne ne pu la monter. Je demandais à le faire, et on me donnait l’excuse du froid qui la faisait trop chauffer. Je crois que c’est à ce moment là que je commençai à m’éloigner du centre équestre. Nous étions en Novembre 2 008. Puis elle repartit chez sa propriétaire, sans même que je n’en su quoi que ce soit. Je ne l’ai plus jamais revue. Je sais juste qu’elle est à vendre, et que c’est mon rêve, mon idéal qui me passe sous le nez. Elle était tout pour moi cette petite. Taille moyenne, grise, énergique, jeune… Je l’ai pratiquement débourrée moi-même ! J’aurais aimé faire quelques concours avec elle plutôt que de me prendre la tête avec les autres cavalières pour nous partager les poneys. D’ailleurs, elle est rentrée chez elle car personne ne voulait la monter. Ayez un peu d‘audace merde ! La fin d’une histoire qui s’annonçait belle.


      Chapitre 4 : La vie ne me gâte pas.




    Feu Lexandra était une jument bai avec du sang anglo-arabe de 35 ans lorsqu’elle nous quitta en ce jour du 17 Décembre 2 008. Elle me prit par surprise, alors que je venais de reprendre espoir suite à une longue période… sans espoir. Je savais qu’elle ne tiendrait pas l’hiver, mais au fond de moi je voulais absolument croire le contraire. Elle était faible, maigre et frigorifiée. Mais dans ces yeux continuait de pétiller cette joie de vivre. Car oui, elle eu une belle vie comme n’importe quel autre cheval à ma connaissance n’aura jamais eu. Pépère dans son pré avec ses deux filles. A la retraire très tôt, et chouchoutée par une cavalière aimante et gentille. Non, je n’ai pas peur de me venter, car oui, j’étais tout pour elle. Je lui ai offert des pansages quotidiens, la possibilité de voir autre chose que son pré. Je lui ai offert mon temps, mon argent et mon amour. Ah ! Je me souviens mes premières fois sur son dos ^^. Elle avait presque 30 ans et pourtant elle m’embarquait lors des changements de pré ! Elle était tellement attachante, reconnaissante envers moi. Je le sentais, je le voyais. Et ce dimanche 14 Décembre, la dernière fois où je lui rendis visite, elle m’offrit des derniers instants inoubliables. Des câlins, des bêtises, un sourire. La dernière image que j’ai d’elle, c’est son postérieur dépassant de la bâche qui recouvrait son corps inerte. Un ange déchu. On m’a dit qu’elle souffrait lors de ses dernières heures de vie. D’elle-même elle se coucha, tremblante, le cœur battant beaucoup trop vite. Je n’étais pas là : je regardais un film minable à l’eau de rose. Je crois que c’était « Mariages ! ». Pourquoi n’ai-je pas soulevé cette bâche ? J’aurais aimé avoir autre chose que cette image, j’aurais voulu voir son regard. Je l’aimais tellement. J’ai pleuré pendant des jours et des mois. J’ai attendu presque 6 mois pour enfin faire mon deuil, enfin comprendre qu’elle ne reviendrait pas, qu’elle n’était pas juste partie rejoindre Urka. Mais maintenant encore je crois la voir dans le pré, auprès de ses deux filles. Et dire que Urka ne sait même pas qu’elle est morte puisqu’à cette époque elle était partie vivre ailleurs.
    J’avais maintes fois imaginé ma réaction face à cet évènement, mais cela ne se passa pas comme je m’y attendais. La première chose que j’ai faite : prendre dans mes bras son propriétaires. Je ne l’avais jamais vu pleuré. Puis me réfugiant au fond du parc, je tentai d’appeler Manon, qui malheureusement à ce moment était à cheval. Elle connaissait Lexandra, l’aimait tout autant que moi. Il faut dire qu’elle avait une bouille tellement attachante : ).

    Je venais de perdre Queïsha, et Lexandra me quittait. Je n’avais plus que Belfy, ma Belfy. Elle était triste, perdue. J’étais là pour elle, elle était là pour moi. Il nous fallut du temps pour nous adapter à notre nouvelle vie de couple, mais nous y arrivâmes avec de la volonté et de la patience. En Janvier, je décidai de la remettre au travail, pour ne pas qu’elle se morfonde dans son pré ; seule. Ce fut dur, laborieux, mais les résultats étaient là : nous sortions seules dans trop de problème. Belfy c’est une jument qui ne me correspond pas, ce n’est pas le type de jument que je m’attendais à aimer si profondément. La mort de sa mère nous a grandement rapprochées, et depuis 9 mois je ne cesse de l’aimer plus fort. Elle a une vingtaine d’année, est alezane avec une longue liste. Elle a son petit caractère, est assez irrespectueuse avec les autres gens que moi et se montre imprudente lorsque je suis sur son dos. Mais elle a cette petite flamme dans le regard qui me rappelle Lexandra. Nous ne faisons que de la balade toutes les deux, et je doute fort qu’elle ferait des prouesses sur un carré de dressage ou sur des barres. Malheureusement depuis la fin de l’été les choses vont mal : colique d’un soir, douleur à l’épaule… je crains le symptôme naviculaire : /. Je fais avec, je vais la voir tous les jours, la masse et prévois d’appeler le vétérinaire. Elle et moi c’est toute une histoire : D. Les gens la craignent, alors que je tente tant bien que mal de leurs prouver qu’elle a un bon fond. Mais bon ! Je ne vais pas me plaindre : je l’ai pour moi toute seule ^^.


    Et bien voilà, je pense avoir fait le tour des choses les plus importantes qui me sont arrivées dans ma vie de cavalière. Retenez simplement que je m’attache essentiellement à des juments qui ont toutes quelque chose qui cloche x), que j’ai mon galop 5 mais que depuis Avril 2 009 je me suis reconvertit dans la randonnée et que mon rêve est de faire la Nouvelle Zélande à cheval. Et de monter Western : P. Durant mes 5 années à Ste Hélène du Lac, il m’est arrivé des tas d’embrouilles. Je suis une personne franche et têtue, et je me suis souvent disputé avec la nouvelle propriétaire de Moskita. Il faut dire qu’elle ne me faisait pas de cadeau ! Elle en est arrivé au point de m’interdire de monter sa jument, voire de poser les yeux sur la Grande Noire. Je les ai quitté parce que je ne me faisais plus plaisir en classique, parce que l’ambiance se dégradait fortement à cause des concours et que Lexandra était mort : j’ai revu mes priorités en somme ! Je fais partie d’une association, un regroupement de randonneurs. Nous sommes une dizaine de cavaliers et organisons des randonnées, animons des journées dans les villages… Pour ces évènements je ne monte pas Belfy, mais Bizance (une grosse jument noire que je peux monter quand je le souhaite) ou Urbelle (une petite mais vieille arabe grise qu’un vieux monsieur me prête).

    Je pense que c’est tout. Si vous avez des questions, n’hésitez pas : ). Je vous présenterais plus en détail les chevaux qui ont marqué ma vie plus tard ; ). Vous pouvez d’ores et déjà jeter un œil sur mon blog ‘http://mrsbelfy.skyblog.com’ où vous trouverez pas mal de photos. Je suis sur ce forum pour discuter des chevaux comme de la vie, pour transmettre ce que je sais et essayer de vous donner goût à l’équitation d’extérieur. Côté classique, je suis une fan de dressage et de Anky Van Grunsven, qui j’espère participe à la coupe du monde de RLM le 30 Octobre au soir à Equita’Lyon ! See you : ) !

Les photos sont cliquables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mrsbelfy.skyrock.com/
Audrey

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 02/10/2009
Age : 25
Localisation : Bouches du Rhones, France

MessageSujet: Re: Rose&June   Dim 11 Oct - 21:31

Ohh, Belfy, C'est Idyle = ) ( EC)
Welcome !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myriam
Admin
avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Rose&June   Dim 11 Oct - 21:40

Qu'elle présentation !!!!
Tu n'es pas la seule ici a avoir perdu des chevaux comme Queisha ( moi ) , comme ta jolie bai qui a quitté ce monde ( soft), a avoir eu la moitié de ton club a dos à cause de jalousies ( moi ), je pense que tu retrouvera ici des gens de ton univers Wink

Bienvenue parmis nous!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-horse-word.forumactif.com
Rose

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Rose&June   Dim 11 Oct - 21:41

Idyle : )! Ne t'inquiète pas, même sans avoir précisé EC, je t'aurais reconnue x).
Merci et j'ai envie de dire bon courage à celles qui se lanceront dans la lecture du résumé de ma vie Razz .

EDIT : Ça me rassure que d'autres gens soient dans le même cas que moi, essentiellement au niveau des embrouilles avec les autres cavaliers!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mrsbelfy.skyrock.com/
Myriam
Admin
avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Rose&June   Dim 11 Oct - 22:02

Oh oui j'ai eu ma dose aussi !! Comme quoi tous les clubs sont pareils...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-horse-word.forumactif.com
Soft



Messages : 66
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Rose&June   Lun 12 Oct - 10:48


Oui la perte d'un cheval ... c'est tellement dur de mettre des mots sur cette douleur.
Les jalousies aussi j'en ai connu, j'en connais encore d'ailleurs.
Le monde du cheval est merveilleux par bien des aspects mais c'est loin d'être toujours rose ...

Bienvenue quand même Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altaïr

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 27
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Rose&June   Lun 12 Oct - 10:52

Bienvenue !!!

Oui, l'ambiance des clubs, c'est pas toujours tout rose, tout comme vous, je l'ai aussi vécu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Rose&June   Lun 12 Oct - 18:03

Mais fort heureusement l'amour que l'on porte pour les chevaux nous permet de tenir le coup! C'est dans ces situations que l'on reconnait les vrais passionnés, ou tout du moins ceux qui aiment plus les chevaux que l'équitation. Comme par exemple, une personne qui se battra pour un cheval qu'elle aime alors qu'une autre passera de monture en monture du moment qu'elle peut monter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mrsbelfy.skyrock.com/
Myriam
Admin
avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Rose&June   Lun 12 Oct - 18:05

C'est un débat délicat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-horse-word.forumactif.com
Rose

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Rose&June   Lun 12 Oct - 18:08

Tout à fait, et comme je ne fais pas aux autres ce que je n'aimerais pas que l'on me fasse (je viens de terminer par deux heures de philo (x ), je respecte tout à fait les personnes qui préfèrent l'équitation à l'être vivant en lui-même qu'est le cheval. Seulement, je ne comprends pas que l'on puisse le considérer comme un simple... passe-temps, loisir. Car autrement, à quoi bon monter si l'on n'a pas un minimum d'affection pour sa monture?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mrsbelfy.skyrock.com/
Myriam
Admin
avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Rose&June   Lun 12 Oct - 18:11

On est bien d'accord sur ce point.

Néanmoins dans ton message d'avant tu dis que ceux qui préfèrent leur chevaux se battent jusqu'au bout, hors j'ai moi même du "quitter" le cheval de ma vie en changeant de club, je l'aimais plus que tout, je me suis mise le club a dos pour lui, mais lorsque ma monitrice est partie je suis partie aussi car rester avec les autres moniteurs de ce club m'aurait fait renier tous mes principes. Ce fut un gros sacrifice pour moi et j'en souffre encore, mais le laisser ne veut pas dire que j'aime plus l'équitation que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-horse-word.forumactif.com
Rose

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Rose&June   Lun 12 Oct - 18:25

Ce n'est pas à ce genre de situation que je faisais allusion : ). Comment expliquer sans pour autant paraître égocentrique. Disons que pour reprendre mon histoire avec Moskita, je l'ai monté pendant quoi... 4 ans à chaque cours. Tout se passait bien jusqu'à ce que THE Marion débarque de son cours du mardi soir x) et foute le bazar. Je ne me voyais pas dire : "Ok, tu l'achètes, je laisse tomber.". Au contraire, je me suis embrouillé avec elle, avec mes moniteurs, avec les autres cavaliers, mais je n'ai pas lâché l'affaire. J'ai vraiment cherché le respect de Marion, je voulais qu'elle se rende compte que dans toute l'histoire je n'étais ni la méchante, ni la victime. Il y a eu une trêve durant laquelle elle a accepté de me laisser continuer le travail entreprit avec sa jument, puis bien entendu la jalousie a prit le dessus (disons que je m'en sortais mieux avec Moskita autant sur le plan travail que relationnel) et ça a très mal finit.
Je ne sais pas si c'est un très bon exemple, mais ce que j'entendais par "se battre pour un cheval", c'est vraiment ne pas reculer devant ce qui nous attend, assumer les conséquences de nos actes et ne pas lâcher l'affaire au bout de quelques jours. J'ai vu beaucoup de cavalières se dirent totalement "accro" à des chevaux, alors qu'elles étaient passives dès qu'un pépin arrivait.

Après, tout est relatif. Chaque cavalier à sa propre vision des choses : ). Mais l'exemple type du cavalier qui m'insupporte : il arrive au club, regarde qui il monte, demande à quelqu'un d'autre de préparer son cheval pendant qu'il fait de la lèche au coach. Il monte, ça se passe mal, engueule son cheval à tout bout de champ et impose au coach de ne plus le lui remettre. Il l'attache, le desselle et s'en retourne faire le beau devant les grands.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mrsbelfy.skyrock.com/
Myriam
Admin
avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Rose&June   Lun 12 Oct - 18:30

On se ressemble pas mal alors Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-horse-word.forumactif.com
Rose

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Rose&June   Lun 12 Oct - 18:32

Pour information, vous allez souvent m'entendre me plaindre de mon entourage et exposer mes opinions avec franchise x). Je suis assez têtue à vrai dire Razz . Ma phrase du moment c'est : "On ne dit pas que l'on n'aime pas quand on n'a pas goûté." En rapport avec la randonnée et ces (ou plutôt cette) cavalières qui refusent d'admettre que la randonnée peut être plaisante alors qu'elle n'a jamais mis les pieds hors de son bac à sable mdddr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mrsbelfy.skyrock.com/
Myriam
Admin
avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Rose&June   Lun 12 Oct - 18:39

Tu vas me plaire toi xd !! Bon chui pas fan de la rando perso même si les ballades me plaisent. Mais par contre j'ai appliqué ta devise pour les courses et la corrida, j'ai testé les deux et maintenant je peux dire que je déteste la corrida, que je n'aime pas l'univers des courses même si je n'ai rien contre la discipline en elle même !! Du coup ca me gonfle toutes les gamines qui crachent sur les courses alors qu'elles n'y connaissent rien !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-horse-word.forumactif.com
Rose

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Rose&June   Lun 12 Oct - 19:19

Honnêtement je n'ai jamais mis les pieds dans un hippodrome et ne connais donc rien au monde des courses. Mais je me base sur ce que je vois et ce que j'entends. Personnellement, ce monde ne m'attire en rien, c'est trop... industriel à mon goût : /. Un cheval ne courre pas assez vite, sa carrière est finie. Heureusement, tous ces loulous ne vont pas à la boucherie à deux ans et se retrouvent dans des associations. D'ailleurs, mon rêve est de récupérer un trotteur réforme : ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mrsbelfy.skyrock.com/
Myriam
Admin
avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Rose&June   Lun 12 Oct - 19:23

Certes c'est ce que j'appelle l'univers des courses, ca ne me plait pas trop, mais après il fait savoir que ce sont les propriétaires qui ont le destin de leur chevaux entre les mains, et que bon nombre de proprio de chevaux de courses ne font pas du tout partit du monde du cheval à la base ! Pour eux c'est un investissement, ils ne sont pas passionnés de chevaux. L'histoire de la boucherie etc ne me plait pas du tout non plus.

Mais après je parle de la discipline en elle même, cet été je suis allée monter les chevaux à l'entrainement, certes les pur sang n'ont pas l'habitude des caresses et calins, il n'y a pas de relationnel car les journées défilent à 10 000 à l'heure ( 4 chevaux a sortir dans la matinée) mais ils sont montés en mors simples, on m'a bien dit de ne pas tirer sur la bouche, et au final galoper est bien plus naturel pour eux que de sauter 1m60.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-horse-word.forumactif.com
Rose

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Rose&June   Lun 12 Oct - 20:31

Mon Dieu! Enfin une personne qui trouve que l'obstacle n'est pas naturel pour un cheval! Je commençai à désespérer x). En effet, galoper est beaucoup plus naturel pour eux. C'est vrai que lorsque l'on regarde les courses à la télé, je vois rarement des chevaux en mors dures (quoi que ce n'est pas le mors est est dur mais la main du cavalier). Après, je n'y connais absolument rien Razz .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mrsbelfy.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rose&June   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rose&June
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carnet Rose
» Laporte à Jean-Bouin... en rose
» canne rose !!!
» Le XV de la Rose peut-il réaliser un exploit ?
» La côte de granit rose.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jenseits Hilfe :: Un peu de nous :: Présentations-
Sauter vers: